La phytothérapie permet de prévenir certaines maladies. Si elle a été considérée auparavant comme de la médecine traditionnelle, c’est parce qu’elle utilise principalement des plantes à titre de médicaments et ce, depuis une décennie. Avec le temps, elle s’est démocratisée. D’ailleurs, elle est actuellement soumise à la réglementation française et européenne. Dans tous les cas, la phytothérapie sert aussi bien à guérir les hommes que les animaux.

Les bienfaits de la phytothérapie sur les animaux

Il est vrai que la phytothérapie utilise essentiellement des plantes. Cependant, il ne s’agit pas de prendre n’importe quelle plante. En général, ce sont surtout les plantes médicinales que l’on utilise en raison de leur particularité. Leurs principes actifs agissent de manière efficace sur l’organisme. On peut utiliser les tiges, les racines, les fleurs ou les feuilles. En fait, tout dépend de la nature des maux que l’on souhaite guérir avec. Donc, il faut faire une étude préalable pour pouvoir la pratiquer. La posologie doit, entre autres, être adaptée à chaque maladie.

La phytothérapie traite diverses maladies : problèmes sanguins, cutanés, stress… C’est pour cette raison que les vétérinaires sont de plus en plus nombreux à l’utiliser pour guérir différents types d’animaux. D’ailleurs, il faut savoir que les animaux, eux-mêmes, vont s’automédiquer dans les champs et forêts lorsqu’ils sont malades. Les recherches sur les propriétés médicinales ont débuté à partir de l’observation des animaux.

La phytothérapie animaux est donc efficace sur les herbivores et les carnivores. Ses vertus thérapeutiques permettent de les guérir en cas de maladie. Dernièrement, on conseille aux vétérinaires d’utiliser ces plantes car, les médicaments chimiques pour animaux peuvent causer des effets néfastes sur leur santé.

Sur le marché, on peut trouver des médicaments à base de plantes médicinales spécialement conçus pour les animaux. En effet, il se peut que les chiens, les chats, les chevaux et autres refusent catégoriquement de se nourrir avec ces plantes. Donc, il est préférable d’utiliser de la poudre, par exemple, que l’on mélange tout simplement à leur nourriture.